En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :   L'amitié est comme une terre où l'on sème.   Diogène Laërce, Phil. III., X.
Vous êtes ici :   Accueil » La coupe franche
 
 
 
    Imprimer la page...
    Imprimer la section...

La coupe franche

La coupe franche

Selon les habitudes et conventions, le fondu indique un écoulement de temps alors que la coupe franche définit un changement de plan dans le temps présent. Cela s’appliquait aux films des années 1930-40, mais depuis, les conventions ont changé et il y a aujourd’hui de nombreuses exceptions à cette règle. La coupe franche est désormais utilisée pour raccorder des périodes de temps différents.

Exemple : la télévision, en popularisant des techniques qui accélèrent le passage du temps, a fait de la coupe franche un effet de liaison incontournable. Cette technique permet de condenser plusieurs heures en une séquence de quelques secondes. Pour séquencer l’assemblage d’un équipement en quelques secondes, il faut choisir les étapes critiques et les pièces principales de la séquence « habillage ».La séquence peut être commentée par « l’habilleur » même. On choisit les dialogues clés commentant les étapes ou les pièces maîtresses du puzzle. Ces plans sont de très courtes durées (parfois en photos gros plan) et avec des angles de prise de vue très prononcés qui marquent des interruptions de continuités temporelles. Il en résulte une séquence au rythme soutenu et saccadé, mais harmonieuse. L’utilisation de l’accéléré peut être aussi une alternative pour démontrer l’évolution dans le temps. Dans cet exercice de montage, les plans de coupe (*) aident à éviter les « sauts d’images ».

(*)Plan de coupe : plan bref monté entre deux plans dont le raccord est difficile. Il permet de transgresser la règle des 180° sans créer de confusion  pour le spectateur.


Date de création : 08/11/2014 @ 14:28
Dernière modification : 08/11/2014 @ 17:06
Catégorie : - Les transitions
Page lue 5740 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !