Texte à méditer :   Dans un voyage, le plus long est de franchir le seuil.   Varron, 60.
Vous êtes ici :   Accueil » N°289 » Mars 2024
    Imprimer la page...

N°289 - Mars 2024

Qu’est-ce que la créativité ?

Sans créativité . . . . pas de production. Sans production . . . pas de films. Sans films . . . . . . . pas de RCCW.

Il était une fois un couple de jeunes mariés dont la femme préparait, en attendant le retour de son mari, un gigot d'agneau. Quand son mari rentra, elle était en train de scier l'os en deux. Etonné, il lui demande pourquoi fais-tu cela ? « Parce que ma mère le faisait, dit-elle ». Le mari téléphone à la maman et lui demande pourquoi donc elle sciait l'os en deux ? Celle-ci lui répond « Mais parce que ma mère le faisait l ». Ni une ni deux, le jeune marié téléphone à la grand-mère, lui pose la même question et celle-ci répond d'une voix surprise « Mais parce que mon four était trop petit » ! Notre « four » est souvent trop petit, pour une série de raisons : éducation familiale, éducation académique, expériences de la vie etc... et nous ne sommes pas conscients que d'autres modèles de fours existent ! La créativité est-elle sérieuse ? OUI, nous affirme-t-on ! La créativité est la capacité à créer des valeurs à l'intérieur de contraintes bien identifiées. La créativité est-elle un don ? Non, elle est un talent. Et du talent, tout le monde en a ! Le talent, cela s'apprend, cela se pratique et se développe avec cette même pratique. Elle permet de générer des concepts et des idées originales et de dépasser les contraintes habituelles. Sans créativité, pas d'innovation... Un paysan arabe, dans le fin fond du désert marocain, a 3 fils et 17 chameaux. Très malade, il demande à son fils ainé de répartir les chameaux de la façon suivante : - Pour l'aîné : la ½ de l’héritage. - Pour le deuxième : 1/3 - Pour le cadet : 1/9 17 divisé par 2, par 3 ou par 9 : impossible ! Le fils ainé va voir le vieux marabout de son village qui pourra certainement lui prodiguer un bon conseil. « Facile » dit le marabout . . . « Je te prête un chameau ». 17 + 1 = 18. « Tu en prends 9 pour toi, tu en donnes 6 au deuxième frère et 2 au cadet. Cela fait 9 + 6 + 2 = 17... et tu me rends mon chameau »

Conclusion : la Créativité est la source de l'innovation, source intarissable de possibilités et de compétitivité.
________________________________________________________________________________________________

La séance du 12 mars 2024 est ouverte par le président à 14h30 

Sont présents : Jean-Pierre, Danielle, Francine, Christian, Lydie, Jean-Pierre, Alain, Michel le Grand, Michel du Train, Jean-François, Dominique, Jean, Anita, Guy, André T. André VD. et Yolande.
Absents tous les autres.

A pis beurre de tout iou.

Vous fêtez chaleureusement Claude (absent) le 18 de ce mois.

Films de nos membres

Retour aux sources, l’Abbaye d’Orval – 5’00’’ Film de Guy (2021)
Synopsis : Pèlerinage à l’Abbaye d’Orval où je suis presque rentré sous les ordres.
Vos avis : Un documentaire bien monté avec de bonnes images. Le son des oiseaux est un trop présent. Si la première partie est intéressante la deuxième partie, qui est un interlude et un peu longuette, surtout soutenue par une musique somnolente. Cette partie aurait pu être soutenue par description de la légende de l’abbaye.

Les grottes de Han 5 ’39 - Film de Christian (2021)
Synopsis : visite des Grottes de Han
Vous en dites : Belles images minérales soutenues par une musique bien synchronisée. Quelques petits tremblements (cadré sans pied) qui auraient pu être éliminés au montage en diminuant la vitesse. Ce film a été présenté à un concours « No Comment », de là son style d’interlude.

La Dinanderie Clabots 14’55 - Film de Michel (le Grand)
Synopsis : Ornements de toitures, fabrications métalliques, Travail des métaux. La dinanderie regroupe l’ensemble des travaux conduisant à la réalisation d’objets utilitaires (ustensiles) ou décoratifs par martelage à partir d’une feuille de cuivre, de laiton, d’étain ou de fer-blanc.
Les commentaires : Bravo, très belle réalisation. Images bien cadrées, harmonie des couleurs, musique bien adaptée. Très beau documentaire, filmé en deux séances, qui devrait être projeté dans les écoles afin de montrer aux jeunes les ressources des métiers artisanaux d’art.

Vieux moi ? Jamais 14’39 - Film d’Alain et Claude -
Synopsis : reportage documentaire d’une journée sportive pour Senior au complexe sportif de Limal. Cette journée est organisée par ENEO Wavre-Grez et la régie des sports de la ville de Wavre. Le but de cette rencontre est de promouvoir les activités sportives, artistiques et culturelles pour + de 50 ans et gérées par l’association ENEO qui comporte plus de 1500 membres pour la région de Wavre Grez-Doiceau.

***** POZOBAR *****

Vieux moi ? Jamais ! - *** Analyse via JOG SHUTTLE ***
On revisionne le film, et on l’arrête pour faire un commentaire.
Les commentaires : bon reportage bien cadré, bien monté, sans longueurs. Les interviews sont parfaites, bonne diction des interprètes. Les échos sont bons. Une seule remarque se rapportant à l’interview de l’échevin cadrée en légère plongée, l’effet sous-estime l’intéressé.

Rénovation du viaduc de Moresnet - (15’00 - Film de Michel (du Train)
Synopsis : Ce viaduc, situé à l’extrême Est de la Belgique, à la frontière allemande, a bénéficié en 2013, d’une rénovation totale. Ce chantier fut un exploit technique car la circulation des trains ne pouvait pas être interrompue. Ce film nous raconte un épisode de cette extraordinaire aventure.
Entendu dans les rangs : Magnifique réalisation de 2013. Images bien cadrées et composées. Pas de point mort, film dynamique. Sujet intéressant, bien commenté, sans support musical qui aurait été superflu. Film très technique que Michel rend compréhensible même aux non-initiés. Mais l’auteur contrôle son sujet à fond, comme à chaque fois qu’il nous montre une de ses réalisations. « Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement et les mots pour le dire vous viennent aisément »

Il est 17h30, le président met fin aux débats.

Le président ouvre la séance du 26 mars 2024 à 14h30

Et celle-ci est rehaussée par Monsieur Julien Brunet, directeur de l’Ecole des Beaux-Arts de Wavre, qui nous rend aujourd’hui une chaleureuse visite.

Présents : Georges, Jean-Pierre, Claude, Danielle, Francine, Christian, Lydie, Alain, Michel, Noël, Jean-François, Dominique, Jean, Anita, Guy, André T., André VD., Yolande et Paul.

A pis beurre de tout iou.

Vous fêtez à nouveau chaleureusement Claude pour son anniversaire.

Nous démarrons avec le concours Challenge.

10 films présentés.
Cotation entre 5 et 10.
Et voici l’ordre de projection des films (après tirage au sort) . R.C.C.W. Challenge - 26-03-2023
Prov Déf Une personne avec une passion Tri Equipe Membre Titre Film 1 4 Noël Karen vous raconte sa 1ère expérience 2 2 Claude Histoire d'une passion 3 1 Guy Mère et fille 4 2 Jean PASSIONnante histoire 5 3 Yolande Une passion qui donne des ailes 6 2 André Th Retour dans le passé 7 3 Dominique Un élevage bien particulier 8 4 André VD Karen, peintre médiumnique 9 1 Alain Canicross avec Muriel et Clara 10 4 André Th Rencontre d'un médium

***** POZOBAR *****

Concours Challenge 2024 - Présentation du Palmarès des résultats.

Et voici les 5 premiers :
- 1er : Dominique : Challenge-Film-Dom
- 2ème : Alain Libert : Challenge-Film-Alain
- 3ème ex-aequo : Yolande VD : Challenge-Film-Yo
- 3ème ex-aequo : Guy Robberecht : Challenge-Film-Guy
- 5ème = : André VD : Challenge-Film-Avd

Films de nos membres.

Andalusia 2023, Y Viva Espana - (13’00 (() - Film de Guy -
1ère partie du film de 26’
Synopsis : Voyage en quête de Don Quichotte de la Mancha et sa durée 26 minutes..
Les commentaires : Belles images, région peu touristique permet des plans photogéniques, contre-jour bien réglés, bonne musique bien adaptée, les progrès du réalisateur sont appréciés, on déplore les automobiles qui se trouvent près des moulins.

Un long dimanche en Normandie - (9’ 38’’) - Film de Lydie et Jean
Synopsis.: En 2003, deux ans après le succès du « Fabuleux destin d’Amélie Poulain », le réalisateur Jean-Pierre Jeunet tourne une histoire d’amour brisée par la première guerre mondiale et inspirée et adaptée du roman écrit par Sébastien Japrisot « Un long dimanche de fiançailles ». Nous avons filmé les endroits où le film a été tourné.
Vous en dites : Alternance de plans courts et longs rendent le montage dynamique, images très belles, bien cadrées et composées, film agréable à regarder.

Entre bois et talent - (4’55’’) - Film de Claude
Synopsis : dans l’ébénisterie, un artisan exceptionnel !
Entendu dans les rangs : Rien à ajouter, la voix passe très bien, bon cadrage des images, bonne impression on a le sentiment de sentir l’odeur du bois, film court bien cadencé, on déplore le manque d’interview.

A poil . . . . à poil. – 2 minutes – film de Christian.
On en retient : Un pauvre petit chat chez le barbier.

Apple va-t-il à nouveau bouleverser l’informatique ? (Trends-Tendances 15 02 2024) La marque à la pomme ne fait jamais rien comme les autres. Si depuis des années, les géants de la tech comme Meta, Google ou même Microsoft se sont lancés dans des lunettes ou casques de réalité augmentée, Apple s'y était toujours refusé. On savait pourtant qu’elle y travaillait. Depuis peu, toutefois, la firme de Tim Cook vient de commercialiser son Apple Vision Pro (aux Etats-Unis seulement), un casque connecté. Toutefois, Apple promet non pas d'emmener les utilisateurs dans la réalité virtuelle ou la réalité augmentée mais bien de... réinventer l’informatique. En effet, le géant américain ne présente pas son Vision Pro comme un casque mais plutôt comme un ordinateur, un outil de spatial computing. Autrement dit de l’informatique spatiale ! « Tout comme le Mac nous a fait découvrir l’informatique personnelle et l'iPhone l’informatique mobile, Apple Vision Pro nous fait découvrir l'informatique spatiale », a déclaré le patron d'Apple dont la firme a le don pour “marketer” ses produits. Ce Vision Pro, Apple le présente donc comme un « ordinateur spatial révolutionnaire qui intègre de façon fluide les contenus numériques au monde réel, tout en permettant aux utilisateurs d'être présents et connectés aux personnes qui les entourent. Vision Pro donne naissance à un espace sans limites pour les applications qui peut s'étendre au-delà des frontières d'un écran classique et introduit une interface utilisateur entièrement en trois dimensions, contrôlée par les moyens d'interaction les plus_ naturels et les plus intuitifs possibles : les yeux, les mains et la voix de l'utilisateur ». Et c'est là qu'intervient la promesse de révolution : un pilotage fluide et « naturel » de l'ordinateur et des applications, notamment avec les yeux ! Concrètement, vous pouvez ouvrir des fenêtres dans le casque que vous venez ajouter à ce que vous voyez dans la réalité. Et elles y resteront : même si vous vous déplacez, vous les retrouverez en revenant au même endroit avec le casque. Bien sûr, cela peut paraître gadget de prime abord : surfer sur un écran géant à hauteur du mur du salon, regarder un film virtuellement projeté devant votre fenêtre, installer une note virtuelle sur le frigo, suivre une recette dans le casque en cuisinant... Pourtant, Apple est persuadé de révolutionner l'informatique. Et à en croire Brice Le Blevennec, cofondateur d'Emakina et bon visionnaire sur les produits techs, « on parle du futur de l’informatique, glisse-t-il. Apple crée de nouveaux usages très intéressants grâce à ce concept de fenêtres que l'on géolocalise et qui font disparaître les écrans. En effet, à l'avenir, il n'y aura plus d'écran. Ce sera plus simple de dégainer son casque et de regarder un film ou de prendre un appel Teams, y compris dans la forêt ou n'importe où ». S’ancrer dans le quotidien. L’ingéniosité d'Apple pour ce lancement ? Miser sur “un appareil qui trouve sa place dans le quotidien des gens et pas une machine qui reste sur l’étagère et que l’on n'utilise que de temps en temps, comme une Nintendo Switch", analyse Alexandre De Saedeleer, le patron de l'agence digitale Tapptic. “Le Vision Pro doit faire partie de la vie des gens de manière très naturelle, ajoute-t-il. Et pour cela, Apple développe deux grands axes : la productivité et l’immersion dans le quotidien des gens." La firme à la pomme se positionne en effet en réinventant les applications que l'on utilise déjà au jour le jour sur son smartphone, sa tablette ou son ordinateur : le navigateur, les présentations, les applis de visioconférence, les notes, etc. Aujourd'hui, 600 “apps” sont d'ores et déjà disponibles, y compris des services Microsoft. Et Pécosystème semblerait déjà dans les starting-blocks pour s'emparer du casque d'Apple. Reste à voir si les consommateurs seront conquis par la promesse de révolutionner nos interactions avec la technologie. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. Et, à ce stade, un rapide tour des innombrables reviews formulées sur Internet par des experts, des journalistes ou de simples utilisateurs montrent que les avis divergent. Si les aficionados de la tech embraient plutôt bien sur ce nouveau casque, d'autres soulèvent les innombrables freins techniques : le poids du casque sur la tête, la batterie qu'il faut tenir à l’extérieur, l’impossibilité de le porter avec des lunettes, certaines fonctionnalités limitées en connexion avec le Mac, etc. Pour un produit qui coûte aujourd'hui plus de 3.500 dollars, certains estiment que l'Apple Vision Pro reste faible. Surtout avec un écosystème encore peu développé en termes d'applications disponibles. Attendre les prochaines générations. Mais Brice Le Blevennec se montre malgré tout convaincu que ce casque changera notre quotidien. Ou plutôt, les prochaines générations de ce casque, lorsque des améliorations techniques auront eu lieu. « En l'état, le produit n'est pas totalement game changer, mais Apple est sur les rails d'une nouvelle révolution, glisse l’observateur. Ils vendent déjà plusieurs centaines de milliers d'appareils et cela leur permettra de financer des V2, V3, etc. Et dans quelques années, il n'est vraiment pas impossible que ce type d'appareil, proposé moins cher, se généralise. » Il faut en effet pouvoir se projeter au-delà d'un appareil qui affiche encore certains défauts. Car l'histoire d'Apple est pleine de produits qui, lors de leur lancement, n'ont pas totalement convaincu techniquement. Dans l'une de ses vidéos, Nightech, un influenceur spécialisé, s'est d'ailleurs employé à mettre le doigt sur l’ensemble des produits Apple peu convaincants dans leur première version : le Mac, l'iPad, l'Apple Watch...Les exemples sont nombreux. Même le premier iPhon qui n'avait pas d'application et pas de connexion 3G. « Dans ses V1, Apple est très doué pour bâtir une expérience et beaucoup moins pour être à la pointe de la technologie", résume Nightech, lequel conclut qu'aujourd'hui « le Vision Pro n'est pas important pour ce qu'il est, mais pour ce qu'il amène ». Et on connaît désormais l'histoire, et le succès d'Apple ne se dément pas beaucoup. 

Le président ferme la séance à 17h30, rdv. le 9 avril même endroit à 14h30.


Date de création : 27/04/2024 @ 11:57
Catégorie : - Macaméscopes
Page lue 184 fois